PROCHAINE REUNION DE L'ASSEMBLEE CITOYENNE LE VENDREDI 26 JANVIER 2018 A FABREGUES A 19 HEURES
PROCHAINE REUNION DE L'ASSEMBLEE CITOYENNE LE VENDREDI 26 JANVIER 2018 A FABREGUES A 19 HEURES

Le blog deS GILETS JAUNES

 

Cet espace est le vôtre. C'est un espace d'expression et de débats. Merci de rester mesurés dans vos propos, d'éviter les insultes et invectives.

Afin de vous exprimer cliquez simplement sur "ajouter un commentaire".

Commentaires

Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires
Veuillez noter que le contenu de ce formulaire n'est pas crypté
  • Emmanuel DELFOSSE (mardi, 15. janvier 2019 12:50)

    La colère jaune
    Par Claude CORBIER – gilet jaune au rond point du zénith
    Que veulent les gilets jaunes, les habitants des quartiers peuvent ils à terme tirer profit de cette révolte ? On en entend de belles concernant ce qui se dit sur les rond points : racisme, homophobie, lepénisme, etc. Ce n’est pas ce que je vis depuis neuf semaines sur mon rond point du Zénith à Montpellier.
    J’y suis allé parce que pour la première fois un moyen d’expression m’a séduit. En tant que journaliste, j’ai couvert des dizaines de manifestations classiques depuis 1980, j’ai rarement vu des résultats spectaculaires. Depuis plus de dix ans, je prétends que cette procédure rituelle, encadrée par des syndicats sagement rangés du côté des nantis, ne peut produire que des avancées mineures, sujettes à frustrations. La spontanéité et la liberté promises par ce qui allait devenir « les gilets jaunes » m’ont conquis d’emblée : râler comme un gaulois réfractaire, c’est facile, prendre ses affaires en main, c’est ça, le nouveau monde, et ça demande quelques efforts, que je fais ! Et puis le mépris parfois graveleux affiché par le pouvoir contre les gilets jaunes m’a conforté dans ma décision.
    Une vraie innovation, puisque je me suis confronté immédiatement avec des paroles libres, avec des gens que je ne fréquente pas vraiment, non pas que je les méprise ou les ignore, mais parce que nous vivons tous dans notre monde et notre rythme, avec de temps en temps un regard furtif vers l’autre ; sur les giratoires, on veut sauver l’essentiel, nos différences relèvent du détail.
    Un libre échange, sans aucun cadre. Artisan, employé, chômeur, retraité, rmiste, de gauche, de droite, des extrêmes, de couleur ou sans, nous communions tous aujourd’hui encore dans la révolte contre une caste qui nous appauvrit à son bénéfice depuis fort longtemps, et qui nous dicte ce qu’il est bon ou pas de penser, qui nous impose ses choix sans alternative.
    Pas de racisme ni d’homophobie, aucune quenelle sur mon giratoire, transformé en place du village, où l’on échange parfois de façon contradictoire, mais où la parole de chacun est respectable : ici, il n’y a pas d’imbéciles ni de questions stupides, nous sommes égaux.
    Notre manifestation a toujours été déclarée, donc pas de violences, et notre « patron de giratoire », communiste déclaré mais sans prosélytisme ni signe ostentatoire, a imposé un régime sec, pas de drogues ni d’alcool, des sourires envers les automobilistes que nous gênons, et beaucoup de convivialité entre nous. Un monde idyllique ? Pas vraiment, un simple retour aux règles élémentaires du respect de la loi d’une part, de comportement d’autre part, envers chacun.
    Les habitants des quartiers peuvent-ils bénéficier de cette vague ? Directement oui, comme d’autres, puisque les travailleurs les plus démunis devraient (sous réserve), bénéficier non pas d’une augmentation du SMIC, mais d’une prime à l’emploi, c’est déjà ça de pris. Les retraités « privilégiés » devraient voir l’augmentation du taux de CSG revenir à la normale…en juillet, avec effet rétroactif, c’est ce que l’on nous promet ! Et rien de scandaleux à réclamer plus de contrôles, sur les fraudes sociales et fiscales c’est d’ailleurs le cas depuis quelques années, dès lors qu’une minorité de fraudeurs jette l’opprobre sur une majorité de citoyens exemplaires : nous avons eu par exemple récemment un ministre des Finances qui était par ailleurs fraudeur à double titre, puisqu’il plaçait en paradis fiscal des revenus occultes. Les habitants des quartiers, généralement muets, invisibles, pour reprendre le titre d’un film à la mode, vont profiter comme tout un chacun, de l’exposition médiatique des problèmes qu’ils rencontrent, qui sont ceux de nombreux citoyens.
    Quand à la fameuse consultation nationale, on connaît aujourd’hui ses limites, qui évitent sagement les questions qui fâchent, comme le pouvoir d’achat : comme le dit mon voisin de giratoire, le salaire mensuel de Chantal Jouanno, qui préside le Conseil national de débat national, qui ne servait quasiment à rien avant que l’on lui confie cette belle consultation, c’est l’équivalent de ma pension de retraite annuelle.
    Certes, Emmanuel Macron et son gouvernement ne sont pas responsables de tous les maux qui nous accablent. En revanche, pas de bol pour eux, ils nous ont promis un nouveau monde, et bon gré mal gré, on y a cru ! En jouant la montre avec cette consultation, il semble qu’ils aient choisi une victoire du Rassemblement national aux prochaines élections, plutôt qu’une remise à plat du mille feuilles administratif, des institutions, des chambres parlementaires et de la fiscalité : c’est dire avec quel mépris nos élus traitent les élections européennes, mais ça, c’est pas nouveau… Alea jacta est !
    Claude Corbier
    Auteur
    ________________________________________

  • BernardDELORT (lundi, 14. janvier 2019 14:11)

    Salut à tous,
    En complément de ce qu'a dit Pierre sur le rond point du Zénith.
    Je suis allé à la manif des Gilets Jaunes samedi après-midi, annoncée comme "manif des femmes gilets jaunes". Elle est partie de la mairie de Montpellier et a rallié le Corum. C'était une manif déclarée en Préfecture. Il y avait un service d'ordre (léger) organisé lors d'une réunion à la Carmagnole, j'y ai reconnu des militants politiques et syndicaux.
    En fait, un deuxième rassemblement s'est formé sur la Comédie, sans doute des gens (comme moi) qui ne connaissait pas le parcours déclaré. On a poireauté un bon moment et cela nous a permis de faire partir la police municipale qui voulait dresser un PV aux copains de l'association de solidarité avec la Palestine qui tenait un stand. Puis on a rejoint la manif principale à hauteur du lycée Mermoz en passant par le bas du Corum et les bords du Lez.
    On était très, très nombreux, ambiance bon enfant, et même une chorale. Et fermant le cortège, une grosse centaine de motards (sans doute Pierre y était-il, mais je ne l'ai pas reconnu). Les motards, c'est sympa, surtout quand ils ne sont pas de la police, mais pour l'écologie, pas terrible. En fin, pour une fois ...
    Plus tard, il y a eu des incidents, près de la Préfecture. Mais c'était après la fin de la manif "officielle".
    J'ai vu pas mal de banderoles, il me semble plus que les fois précédentes, ce qui dénoterait une certaine organisation, au moins de petits groupes. Une grosse minorité des participants étaient sans gilets jaunes ; est-ce le signe d'un élargissement ? J'ai vu aussi 3 drapeaux du syndicat Sud. Personnellement, j'y suis allé avec un badge CGT, n'ayant pas de drapeau. J'y ai reconnu quelques copains de la CGT (sans gilet) et 2 de l'Assemblée Citoyenne (en jaune). Mon badge a attiré un manifestant, gilet jaune depuis le début et ancien CGTiste : une bonne discussion.
    Personnellement, je pense que pour soutenir le mouvement des gilets jaunes il est utile qu'on participe à leurs initiatives : occupation de ronds points, manifs, et autres, en mettant un gilet jaune pour ceux qui le souhaitent. Et si nous souhaitons faire avancer la convergence des luttes, il n'est pas inutile d'y aller avec ses étiquètes (syndicale, politique, associative,...) n'ont pas pour récupérer ni pour donner des leçons, mais parce que pour converger il faut être au moins 2. De même, il est judicieux d'inviter et de laisser une place aux gilets jaunes dans nos initiatives, comme cela est d'ores et déjà fait sur notre site "100-paroles.fr".
    La manifestation du 27 janvier pour le climat à Montpellier, pourrait être une nouvelle occasion "pour faire converger les luttes environnementales et sociales" comme le dit le communiqué de l'UD-CGT-34 (voir fil-actualités sur le site 100-paroles.fr).
    Pour la petite histoire et pour faire pendant à ce qu'a dit Pierre du Zénith, il y avait dans le service d'ordre de la manif un copain CGT, cheminot retraité, cuisto amateur mais éclairé, responsable à ses heures des grillades de la CGT et qui a déjà commis des "chile con carne" lors de rassemblements. Samedi, il était de repos. Mais si vous avez l'occasion de le fréquenter en activité, ne le loupez pas. Peut-être faudrait-il organiser un concours avec le cuisto du Zénith au titre de la convergence des mouvements ?
    Amicalement,
    Bernard

  • Pierre DUTEIL (lundi, 14. janvier 2019 14:09)

    Bonjour, Tous,

    Pour ceux que ça intéresse ! Nous nous sommes retrouvés 4 ou 5 membres de l'assemblée citoyenne sur le rond-point du zénith entre 10 h 30 et 14 heures, heures de la manif des femmes.
    Tout c'est super bien passé nous avons été très bien accueillis. ils nous ont invités à manger, un des gilets jaunes est cuistot et ils nous a fait une daube ! Menu 3 étoiles! Bon d'accord je suis végétarien, mais quand même!
    Du coup on était une quinzaine sur le rond-point et cela leur a permis de le prendre cool et d'être relayés. il faisait très beau, grand soleil et du coup cela a été une journée très sympa, on a tous sympathisé et vraisemblablement on refera ça le week-end prochain.
    Moi perso je suis parti sur la manif des femmes en moto avec la FFMC et j'ai passé une super journée. Je ne saurai trop vous conseiller de nous rejoindre Samedi prochain, surtout que la manifestation du zénith, c'est la seule qui est déclarée légalement en préfecture et donc dans laquelle on ne risque pas de voir débarquer les CRS!
    Voila, pour infos,
    Pierre

  • Maximilien COSME (dimanche, 13. janvier 2019 10:11)

    Pour ma part, je serai présent une partie de la journée au Zenith.

    François Guerard, ce qui empêche les gens d'acheter c'est les bas salaires, pas 100 gilets jaunes qui ralentissent une voiture pendant 3 minutes pour distribuer des tracts. Donc oui, c'est la faute aux responsables de la l'effondrement du pouvoir d'achat.On peut en discuter.

    Mais c'est bien que vous assumiez !

    MC

  • François GUERARD (dimanche, 13. janvier 2019 10:10)

    Oui tenez les ronds-points ! empêcher les gens d’accéder aux commerces. 58 000 personnes au chômage partiel ou technique cela ne vous suffit pas ? Alors évidemment c’est la faute aux autres. C’est toujours de la faute aux autres… J’assume mon propos quitte à en froisser certains

  • Pierre DUTEIL (dimanche, 13. janvier 2019 10:09)

    Pour infos,

    Nous avons participé à une réunion sur le parking du zénith mercredi soir, et les gilets jeunes présents ont décidés de tenir le rond-point ce samedi encore! rendez vous est pris à 10 h 15 sur le parking du zénith pour organiser la journée.
    il semble qu'ils soient moins nombreux et nous avons proposé de faire un appel sur l'assemblée citoyenne pour voir si des sympathisants à leur mouvement pouvaient se faire connaitre et leur apporter leur soutien pour la journée de samedi, même une présence de quelques heures sera la bienvenu.
    dans l'espoir de ne froisser personne par cette information...
    Pierre

  • Bernard GELLION (vendredi, 04. janvier 2019 08:47)

    GILETS JAUNES ROND POINT DU ZENITH
    Nous reproduisons ci dessous malgré sa longueur peu adaptée à l'esprit du blog le tract distribué au rond point du Zénith, en raison de son caractère exceptionnel. Rédigé sur un parking, dans le froid, dans la fraternité, il est un témoignage unique de l'élaboration "sur le vif" d'une pensée politique que chacun de nous devrait apprécier à sa juste valeur.
    JE SUIS GILET JAUNE :
    je suis le peuple, je suis une femme, un homme, un enfant
    Je suis toutes les couleurs
    Je suis de toutes religions et sans religion
    Je suis la démocratie
    Je suis la France
    Je suis la liberté, l’égalité et la fraternité
    PUBLICITÉ
    Et je me lève devant l’injustice !
    Les représentants politiques actuels ne répondant pas à nos attentes, nous vous présentons les revendications suivantes :
    1) Rétablir immédiatement le pouvoir d'achat des citoyens en portant le smic à 1800€ brut par mois.
    2) Réévaluation des taux de TVA en réduisant les pourcentages sur les objets de la vie courante et de 1er nécessité (jusqu’aux véhicules neufs de petit prix) en augmentant fortement tous ceux concernant tous les produits de luxe (gros véhicules, bateaux de grande valeur, bijoux, montres, vêtements de luxe etc.)
    3) Instituer un minimum universel des pensions des retraités et des personnes handicapées d'un montant minimum de 1200€ médian par mois, non imposable et d'une exonération définitive de la CSG et du CRDS pour ces deux catégories.
    4) Lutter contre l'évasion fiscale en toute transparence nécessite :
    La création d'une commission de contrôle citoyenne sur l’utilisation de l’argent public et des fraudes en général. Celle-ci sera dotée d’un pouvoir décisionnaire et contraignant lorsque des aberrations seront constatées. Ainsi que le rétablissement de la loi instaurant le contrôle des dotations en fonds public par les comités d’entreprise.
    Que les plus riches contribuent de manière exceptionnelle à l’effort du redressement de la nation.
    Le remaniement des tranches d’impositions en favorisant les tranches de départ et d’augmenter le montant des tranches superieures.
    La remise à plat pour les petites entreprises de leur Taux d’imposition. Il est anormal que celle-ci soit imposées à la hauteur de 30% et les entreprises du CAC 40 au taux de 8%. Mieux encadrer le CICE
    Créer les mêmes taux de taxes pour tout le négoce en Europe afin d’établir la même égalité financière entre les différents pays et ainsi d’éviter une concurrence déloyale entre les états membre.
    5) Nous sommes favorables à un plan écologique équitable. Donc les plus gros pollueurs doivent être les premiers payeurs. Il faut établir une écotaxe sur nos frontières. Il faut aussi enlever définitivement les dernières dispositions concernant les contrôles techniques pour les véhicules de moins de 3,5 Tonnes .
    6) Prise en compte réel du vote blanc, pour permettre si ce vote est majoritaire de remettre en cause l'élection. Cela permettra d'inciter les citoyens à voter et de créer enfin les conditions d’un vote d'adhésion et non pas d’un vote "contre".
    Prise en compte de la proportionnelle intégrale pour toutes les élections.
    Instaurer le plus rapidement possible le R.I.C local, législatif, abrogatoire et constitutionnel.
    7) Arrêt du projet de casse de la sécurité sociale, de la caisse des retraites, du chômage et des remises en cause de toutes nos conquêtes sociales. Nous voulons des tables rondes entre les citoyens et tous les protagonistes du plus haut niveau pour mettre en place un réel plan social immédiat et efficace et surtout équitable.
    Maintiens des services publics de proximités : postes, écoles, transports, rails, services médicaux, logements sociaux.
    Une justice égalitaire au service de tous et relèvement du seuil qui permet de prétendre à l’aide judiciaire.
    Signé : Le rassemblement citoyen des gilets jaunes du ZENITH

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© pcf cellule st Georges d'Orques